Christophe Busin, fondateur d'AFAS-Projects

« Lorsqu’une envie de grandir n’est pas comblée, la création et le challenge peuvent être la solution. »

Christophe Busin entre à l’ESTACA en 2010 et décide de créer Afas-Projects deux ans plus tard avec Hector Durand. Il occupe actuellement le poste de Supply Chain CI Manager chez Cavotec. Il propose des actions d’amélioration continue par un management de la performance sur les centres de productions. Il revient vers nous sur son parcours au sein de la Junior-Entreprise.

Quel est le parcours qui t’a amené à ton poste actuel ?

J’ai commencé chez Cavotec en stage en tant qu’ingénieur dans leur centre de Californie. Là-bas, j’ai eu l’opportunité d’avoir une mission marketing de benchmarking, mais aussi d’être project manager sur le conduit de refroidissement de la chambre de test. Ensuite, le groupe m’a proposé de travailler en tant que consultant interne sur l’excellence opérationnelle de nos centres de productions. Enfin, une fois le rapport rendu, j’ai eu l’opportunité d’implémenter ces conseils sur les trois centres d’Allemagne, puis en Janvier 2017, à la demande de la tête des opérations, sur nos treize centres.

Pourquoi as-tu voulu créer la Junior-Entreprise ?

Lorsqu’une envie de grandir n’est pas comblée, la création et le challenge peuvent être la solution.
L’idée de créer une association orientée affaires et relation client avec des prestations de services me séduisait déjà dans notre campus - ESTACA Campus Ouest - qui proposait majoritairement des associations techniques. Sachant cet intérêt, un autre étudiant de l’ESTACA – Hector - est venu me voir en me disant qu’il avait participé au Congrès National d’Hiver de la CNJE avec la Junior-Entreprise du campus de l’ESTACA Paris. Nous avons commencé à nous renseigner sur le business model des JE et écrit un business plan afin de commencer les démarches pour la création d’AFAS-Projects et la labellisation CNJE.

Cela allait permettre à beaucoup d’étudiants de l’ESTACA de peut-être entrevoir un autre débouché pour leurs fins d’études : utiliser leurs connaissances scientifiques pour des profils de managers ou business développer.

D’après toi, faut-il avoir des compétences particulières pour entrer dans une Junior-Entreprise ?

L’attitude doit être le premier critère de choix d’un potentiel membre d’AFAS-Projects. L’envie peut faire développer des compétences particulières. La remise en question : ne pas se limiter à une façon de voir les choses. Et enfin la rigueur : nous travaillons avec des professionnels et notre service doit être de qualité. Nous sommes dans un monde qui se veut de plus en plus transparent, le management de la performance va fortement y avoir sa place.

Que retiens-tu de ton passage dans la Junior-Entreprise ?

Cette expérience m’a permis de pouvoir développer la partie qui me manquait dans la formation : entreprendre, au sein même de mon école, mais aussi avec les banques, des clients, des professionnels, des étudiants, des formateurs, des professeurs, et encore tant d’autres différents corps de métiers.

Quelles compétences as-tu développées grâce à la Junior-Entreprise ?

Le plus gros apport de la Junior a été de développer des compétences en management, et d´apprendre à déléguer. Les compétences développées sont principalement des attitudes de manager, d’entrepreneur, de communication, de leadership, de project management.

Penses-tu que cette expérience a été déterminante pour tes choix de carrière ?

Comme chaque choix de vie, il y a eu un impact évidemment. C’est une expérience que je mets en avant et qui m’a énormément apportée. La Junior a été ma première expérience en management. Travailler par passion, rester flexible tout en étant précis, savoir être factuel, négocier par la transparence.

 

Le 17/09/2018